Laisser du temps au temps

unnamed Dans 4 petits mois, je devrais faire connaissance avec le petit haricot que je sens régulièrement dans mon ventre. Découvrir s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon. Comparer s’il (ou elle) ressemble à son frère – teint foncé, brun, yeux noir –  ou sa sœur – teint clair, rousse, yeux bleus. Et régulièrement, je me dis que j’ai hâte de faire cette rencontre. Alors, aussi souvent que nécessaire, je prends le temps de réfléchir 5 min.

Cette grossesse devrait être ma dernière

Alors, plutôt que d’envisager la fin de la maternité, je devrais savourer chaque instant. Surtout qu’en ce moment, j’ai de la chance. Mes contractions se sont tues. Mes douleurs ligamentaires sont en sourdines. Je dors bien. Mon mal de dos ne s’est pas encore réveillé. Bref, j’ai une grossesse sereine. Je porte fièrement mon gros bidon et n’hésite pas à l’utiliser pour demander une place dans le bus si j’en ressens le besoin. C’est une sérénité dont je ne me rappelle pas pour mes grossesses précédentes. Et sentir ces petits coups à l’intérieur de soi… je me laisse toujours autant surprendre et autant attendrir. C’est un peu mon jardin secret, et je le protège.

Un nouveau-né ? Hum, ça ne vend pas forcément du rêve

Quand on dit « bébé », on a tendance à penser aux photos des faire-part. Moi en tout cas, c’est ma 1ère pensée. Ah ah. Je suis déjà passé par là 2 fois, je le sais : un bébé ce n’est pas que du bonheur. Ce n’est pas la petite bouille toute mimi qui ne fait que dormir. C’est aussi des nuits pourries, des cacas atomiques, des régurgitations sur le canapé, des pleurs de décharge le soir. C’est surtout un laps de temps (assez court) où on met notre vie entre parenthèses. Alors, vraiment, ai-je hâte de revivre tout ça ?!

Il s’en passe des choses pendant 4 mois

Bien sûr, il y a les fêtes, les repas de familles, les moments entre amis… Mais surtout il y a Alphonse et Ernestine. En 4 mois, il s’en passe des choses ! Alphonse va avoir 4 ans en janvier, Ernestine 2 ans en février. Les évolutions, les progrès sont quotidiens. Je ne désespère pas qu’Alphonse sache s’habiller tout seul d’ici mars. Il parle maintenant comme un livre, à une mémoire de dingue et prend désormais son rôle de grand frère très au sérieux. Ernestine s’est transformée de bébé en petite fille – et ça continue ! Elle veut désormais tout faire toute seule, fait une fixation sur les chapeaux, essaye mes chaussures et répète tous les mots qu’elle entend. Au lieu de regarder ces 4 mois qui me séparent de la naissance comme un temps interminable, je ferai mieux de profiter du calme que j’ai pour passer le plus de temps avec mes 2 enfants déjà présents, plein de vie et qui ne demandent que ça.

Alors, tout aussi régulièrement, je me dis qu’il faut laisser du temps au temps. Que tout ce qui doit arriver arrivera bien assez vite et qu’en attendant, il me suffit de profiter de ce que j’ai déjà !

Publicités

9 réflexions sur “Laisser du temps au temps

  1. J’espère que tu réussiras à trouver cette sérénité et à profiter… A moi, ça me paraît super proche, 4 mois ! J’en ai encore 5 et demi devant moi… finalement pas tellement plus, mais je comprends à quel point ça peut paraître loin ! Courage !

    (je me rends compte que je vais pas dans la même direction que les autres commentaires… peut-être que je m’identifie trop ;))

    J'aime

    • c’est bizarre que tu t’identifies :p
      Si ça peut te rassurer, j’ai peut-être l’air hyper sereine… mais ce n’est pas toujours le cas. Et dans le cas contraire, c’est le genre de discours que je me tiens à moi-même. Courage à toi aussi, dans tous les cas, ça se passe vite !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s