Chacun son rythme

imgp1773 Depuis ses 18 mois environ, j’entends qu’Alphonse est « en retard ». Pour le langage d’abord. Pour tout ce qui est développement motriciel ensuite. C’est vrai, je ne peux le nier, mon petit garçon prend son temps. Il a formé ses premières phrases à 3 ans passés, n’a été propre  qu’à plus de 3 ans et demi et réclame encore régulièrement de l’aide pour manger. Il y a encore tant de choses qu’il ne sait pas faire, contrairement à la majorité de ses petits camarades : sauter, s’habiller, mettre ses chaussures, se moucher… Je comprends que ça embête la maîtresse : il est encore loin d’être autonome et ça doit lui prendre du temps.

J’imagine que comme toutes les mamans qui seraient confrontés à ça – surtout quand c’est l’aîné – j’ai commencé par m’inquiéter. Et s’il était autiste ? Et si l’accident que j’ai eu enceinte de 8 mois avaient eu des conséquences sur le fœtus ? Et si… Et le médecin ne tirant aucune sonnette d’alarme autre que « enfant dont le développement est à surveiller », j’ai attendu.

Et franchement, je pense que j’ai bien fait. Je ne suis plus inquiète. Certes, mon Alphonse n’a pas un développement classique. Mais il progresse. Comme tous les enfants, chaque jour le voit évoluer un peu. Je suis convaincue qu’il n’a aucun problème de santé, de développement ou quoi que ce soit. Par contre, c’est vrai que s’il ne voit pas l’intérêt d’une acquisition, il va hausser et les épaules et faire autre chose. La parole ? La propreté ? Voyons, c’est superflu ! Vous me comprenez déjà très bien et j’ai une couche qui m’empêche de me salir. Alors, que demander de plus ?

Inversement, avec son papa, on est régulièrement impressionnés par ses capacités. Les chiffres ? A 3 ans, il savait les lire (ce sont d’ailleurs ses 1ers mots, après papa, maman et non et avant le oui !). Les couleurs ? Ils les a toutes apprises en 1 semaine ! Les lettres ? Il n’a pas 4 ans qu’il les connaît presque toutes et en écrit certaines au lieu de dessiner ! Et pourtant, je vous jure, nous ne sommes pas moteurs ! Nous répondons à ses questions et, voyant qu’il s’intéressait aux lettres, lui avons acheté un abécédaire.

Et après ? Chacun son rythme. Et tant que je vois mon petit garçon heureux, c’est tout ce qui compte. Mais voilà, une chose est sûre. Il est plus probable qu’Alphonse devienne mathématicien que footballeur 🙂

Publicités

15 réflexions sur “Chacun son rythme

    • Tant que ton médecin ne dit rien, c’est qu’a priori tout va bien. Il y a vraiment beaucoup d’enfants qui ne parlent pas et refusent le pot à 2 ans. Après, si tu es très inquiète, tu peux toujours demander à faire un bilan chez un orthophoniste ? (je ne sais pas du tout à partir de quel âge il est pertinent de les emmener. Mon fils a fait son bilan à presque 3 ans)
      Et pour les commentaires de tous les autres… si seulement on pouvait s’en passer, qu’est-ce que ce serait bien !

      J'aime

    • Je trouve affreux de mettre la pression aux parents et par conséquent à un enfant aussi jeune. Chacun son rythme, et je suis sûre qu’à côté de ça il développe d’autres choses donc l’important c’est qu’il soit bien et que tu sentes que tout va bien. Si tu sens qu’il y a peut être quelque chose alors n’hésite pas en revanche.

      J'aime

  1. J’ai envie d’écrire un article sur ce thème justement, cette pression plus ou moins consciente qu’on se met – et qu’en tout cas je me suis mise. A posteriori je regrette beaucoup de ne pas avoir davantage fait confiance à mon fils la première année. Il a pris son temps jusqu’à la marche, pourtant il n’avait aucun vrai souci de santé, juste une naissance un peu prématurée et comme tu le dis un manque d’intérêt.

    J'aime

    • Je ne sais pas si c’est nous qui nous mettons la pression ou notre entourage… Mais c’est vrai qu’une fois qu’on en a conscience, ça aide beaucoup à relativiser. Tant qu’aucun problème n’est diagnostiqué par un médecin, alors c’est que tout va bien !

      J'aime

  2. J’ai adoré ton article ! Au milieu de tous ces parents qui ont, semblen -t – il, des enfants avec un développement fou, c’est vraiment rafraîchissant ! Je n’en suis pas encore la mais mon fils a déjà un mode de fonctionnement un peu similaire : il fait les choses mais que lorsqu’il en voit l’intérêt et qu’il se sent de le faire et du coup il fait plis tard que les enfants de mes amies en général. Et franchement moi je m’en fiche au départ et puis mes copines se « vantent » des exploits de leurs enfants et j’avoue que parfois j’ai l’impression qu’on me met dans la figure que mon fils est un peu lent. Et ça m’agace profondément parce qu’à côté de la motricité (s’asseoir, se lever, etc) il sait faire d’autres choses peut être moins visibles, peut être moins impressionnantes mais que moi je vois et je suis persuadée qu’il fait se recentrer sur l’enfant et voir ses progrès et ne pas se comparer je trouve ça malsain quand les gens me font des « remarques »).
    Bref j’ai adoré cet article et je pense que l’important c’est l’épanouissement de nos enfants et leurs jolies progressions même si elles sont atypiques !

    J'aime

  3. Je trouve ton article très intéressant. Je n’ai pas d’enfants, mais une ribambelle de neveux et depuis quelques années des enfants d’amis que j’observe tranquillement. Et ce que j’en vois, c’est exactement ça, chacun son rythme (si la médecine ne tire pas la sonnette d’alarme), et ça ne dit pas forcément grand chose sur le futur (tout comme le bébé calme peut devenir un bambin hyperénergique, un bégaiement se résoudre tout seul, ou un petit complètement rêveur et solitaire devenir très demandeur d’échanges)
    Mais j’ai aussi pu constater comment certains parents étalent les progrès de leurs enfants (bien sûr avec une description partielle qui « omet » les côtés moins flatteurs, car on voit rarement des enfants qui avancent plus vite sur tous les points à la fois), et surtout, comment cela instaure, volontairement ou non, un climat de comparaison franchement agaçant.
    Depuis peu, j’ai pris conscience des conséquences négatives de la comparaison dans ma propre vie, et je me dis de plus en plus qu’en plus de créer une sorte de « classement » débile et inutile entre les gens, la comparaison participe à valoriser des caractéristiques qui ne sont pas celles qui comptent vraiment : l’enfant le plus précoce, le plus intelligent, le plus beau, que sais-je ? Alors qu’en vrai, il me semble que l’important est (dans l’absolu et pas relativement aux autres) un enfant heureux, en bonne santé, confiant en lui et en l’amour de ses proches, en accord avec ce qu’il est, ses goûts, son rythme…
    Bonne continuation à vous et en particulier à Alphonse, le chemin de l’apprentissage est parfois sinueux mais tellement riche !

    J'aime

    • J’ai beau en avoir conscience, je ne peux m’empêcher de comparer Alphonse aux autres enfants avec un pincement au cœur parfois « il devrait savoir faire ça ».
      Mais plus il grandit, et plus c’est facile de relativiser. D’une part parce que je vois qu’il évolue harmonieusement, que c’est un petit garçon épanoui et d’autre part parce que je découvre ses talents cachés et insoupçonnés jusque là. Et ce retard qui m’a tant perturbé… dans quelques années il n’en restera rien !

      J'aime

  4. C’est une question que je me pose souvent pour Choupie. Elle a marché super tôt et… c’est tout. Depuis elle n’a jamais été parmi les premiers. Elle parle de mieux en mieux et nous impressionne… faut juste qu’on compare pas avec les enfants qui ont six mois de moins, quoi :p Le pot, elle savait y aller cet été, on avait même arrêté les couches la nuit, mais mon début de grossesse difficile et le retour chez la nounou après trois semaines passées avec nous ont complètement ruiné cette propreté naissante : retour aux couches ! Elle est imaginative, débrouillarde et plutôt autonome mais j’ai du mal à ne pas la comparer. Cependant, je suis persuadée qu’un « retard » dans les premières années ne présage en rien de capacités limitées à l’âge adulte.

    En tout cas, si en début d’article, je me suis dit qu’effectivement, petit Alphonse n’était pas très en avance, j’avoue que la fin m’a franchement impressionnée ! Ce qui confirme la théorie selon laquelle c’est chacun sa route, chacun son chemin, et pas une question d’intelligence. D’ailleurs c’est quoi l’intelligence ? N’a-t-elle qu’une seule forme, une notation précise ? Je suis certaine du contraire. Je ne pense pas avoir un très grand QI, parce que je manque de logique, de repères dans l’espace et que ça fait partie pour beaucoup de son évaluation, mais pour autant, je n’ai jamais considéré que j’étais bête. Maladroite, mal adaptée parfois, oui, mais bête, certainement pas.

    J'aime

    • Tu te doutes de ma réponse pour Choupie : qu’importe son « retard » tant que le médecin ne dit rien 🙂 Si, comme j’en ai l’impression, c’est une petite fille épanouie, c’est tout ce qui compte. Les acquisitions viendront quand elles viendront. Mais c’est vrai, comme je le disais plus haut, c’est facile de dire que comparer c’est mal. Beaucoup plus difficile de ne pas le faire.
      Et en ce qui concerne l’intelligence, c’est un terme qui recouvre tellement de notions ! Entre l’intelligence logique, l’intelligence affective, l’intelligence pratique… L’optimiste en moi se dit qu’on est tous suffisamment intelligents pour parvenir à être heureux. A nous parents de montrer comment à nos enfants !

      J'aime

  5. Oui, c’est exactement ça, chacun son rythme. Les enfants ont des intérêts différents et c’est pénible de sans cesse les comparer. On a l’impression de faire une course à celui qui ira le plus vite. Mais l’important n’est pas la destination mais le chemin. Du moment que ton fils va bien, c’est bien le principal 🙂 Et puis qui sais, ton fils te surprendra peut être et sera sportif de haut niveau 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s