Lettre au père noël

papier2Petit papa Noël,

Je sais, je m’y prends un peu tard pour faire ma lettre… mais je me dis que ce n’est pas encore perdu. Je sais aussi, je demande trop de choses, comme les enfants qui voudraient avoir tout le catalogue de jouets sous le sapin. Mais même si je me doute que je n’aurai pas tout, je ne vois pas pourquoi je me priverai de demander. Après tout, c’est toujours bien d’essayer.

Comme tu le sais, j’ai de superbes enfants. 2 qui prennent beaucoup de place et 1 en fabrication. Je ne peux pas te mentir : ma vie tourne autour de mes têtes blondes et de ce ventre qui n’en finit pas de grossir. Alors, tout naturellement, ma lettre ne va tourner qu’autour d’eux. Mais c’est pas grave, si ?

  • Tout d’abord, je voudrais un Noël magique. C’est un des premiers Noël, pour ne pas dire LE premier, que mes enfants vont savourer. Alors je voudrais du rire, de la bonne humeur, de la générosité. Des petites attentions qui réchauffent le cœur et leur laissent (pourquoi pas ?) leur premier souvenir de Noël. Si j’osais, je te demanderai même quelques flocons de neige en sus.
  • Ensuite, je voudrais un hiver serein. Oui, je sais, il y a une armada de microbes dehors qui ne demandent qu’à rentrer chez moi. Mais des enfants malades, c’est toujours dur. J’ai facilement tendance à imaginer le pire. Alors si on pouvait s’arrêter au petit rhume inévitable, que ce serait bien !
  • Pour moi, je voudrais une fin de grossesse facile. Pouvoir profiter de mon congé pré-natal pour faire un peu de couture, de cuisine, de ménage, de rangement… Toutes ces petites choses qu’on ne prend jamais le temps de faire. Du temps, je sais que je vais en avoir, mais saurai-je le mettre à profit ?
  • Tant qu’on y est, je voudrais accoucher début mars. Tu sais, quand les aînés seront chez leur grand-parents et que je pourrais partir à 3h du matin sans m’en soucier.
  • Si possible, ça serait tellement bien si je pouvais avoir un accouchement facile, sans complications, sans faux travail, sans déclenchement, sans césarienne… Sans rien en fait, sauf la péridurale qui est ma grande copine à cette occasion.
  • Et le plus important, donne moi un petit bébé en bonne santé !!! De ceux que tu vois à la maternité lorsqu’ils sont nés à terme. Tout rose, chétif mais sans tubes ni alarmes. De ceux qu’on a envie de regarder encore et encore en se demandant comment nous, pauvres mortelles, avons pu mettre au monde un bébé aussi parfait.
  • En vrac, je pourrais aussi ajouter que j’aimerais beaucoup réussir l’allaitement. Que j’espère que les aînés accueilleront avec joie ce petit frère ou cette petite sœur. Que les débuts ne seront pas trop difficiles. Que je ne ferais pas de dépression post-partum…

Il y a bien sûr quantité d’autres choses qui me feraient plaisir. Mais celles-là sont mes préoccupations du moment, le reste n’est que futilité. C’est à la fois beaucoup mais pas insurmontable, si ?

Alors, petit papa Noël, je compte sur toi. Et je te souhaite bien du courage pour tout le travail qui t’attend d’ici quelques jours.

Publicités

14 réflexions sur “Lettre au père noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s