La séparation

sans-titreDepuis la naissance d’Ernestine, mes enfants n’ont jamais été séparés. Bien sûr, il est déjà arrivé que l’un fasse une activité sans l’autre. Mais tous les soirs, toujours, ils se sont retrouvés. Pour se disputer, se taquiner, construire leur relation de frère et sœur. Et depuis cet été, ils dorment dans la même chambre. Au retour d’un mois de vacances à partager la même chambre (et au début c’était un joyeux bordel !) il nous avait semblé opportun de les mettre dans la même chambre aussi en prévision de l’arrivée de n°3. Comme ça, ils n’associaient pas le mini déménagement à ce petit bébé qui – j’en suis sûre – prendra bien assez de place à leurs yeux comme ça ! Et donc, depuis août, ils s’endorment tous les soirs dans la même chambre. Tous les soirs, Alphonse réclame son câlin qu’Ernestine lui fait avec plaisir avant d’aller dans son petit lit à barreau.

Seulement voilà. Alphonse a commencé l’école en septembre. Et qui dit école dit vacances scolaires. Et on a beau savoir qu’il y en a beaucoup, la première fois qu’on y est confrontés, on trouve surtout qu’il y en a beaucoup trop ! Et qu’elles reviennent très vite ! Et nous voilà, comme tous jeunes parents, à chercher des solutions.

J’ai la chance d’avoir des beaux parents fraîchement retraités qui habitent à 1h30 de route de chez nous. Entre nous, je trouve que c’est la distance idéale. Ils ne sont pas invasifs mais souvent disponibles pour dépanner. Et pour les vacances de Noël ils ont accepté de s’occuper d’Alphonse pendant une semaine. Au début, j’étais super contente. Une semaine avec un seul enfant, c’est un peu des vacances pour nous ! Mais au fur et à mesure que la date approchait, j’avais quelques anxiétés. 1 semaine pour des enfants de cet âge là, c’est long !!!

Et tu sais quoi ? J’avais vraiment tort de m’en faire !!! Pendant toute la semaine, ils se sont réclamés l’un l’autre. Tous les matins, Ernestine se levait dans son petit lit, regardait le lit vide de son frère et nous demandait « l’est où ? ». Alors tous les matins, on devait lui réexpliquer. Idem tous les soirs. On a du appeler son grand frère tous les deux jours pour qu’elle entende sa voix (une « conversation » entre un enfant de presque 4 ans et une enfant de presque 2 ans, c’est trop chou – et très court !) Mais de notre côté, qu’est-ce que c’était calme ! Pas de cris, une petite fille toute gentille, qui dormait plus longtemps le matin et qui comprenait tout ce qu’on lui expliquait ! Et pour Alphonse, le bilan est tout aussi positif. Lui aussi a réclamé sa sœur tous les jours, mais lui aussi a dormi plus longtemps le matin, était plus zen quand il jouait et a profité de ses grands-parents pour lui tout seul. Et mon cœur de maman a fondu quand il m’a demandé au moment on le laissait pour la semaine « tu viens me chercher samedi, hein maman ? »

Et les retrouvailles ? C’était magique ! Un vrai moment de fête, pour les deux. De quoi te dire « oui, j’ai bien fait d’avoir deux enfants » 🙂

Publicités

14 réflexions sur “La séparation

  1. C’est chouette de voir les relations frères-sœurs grandir, c’est chou. Ici aussi une belle relation à deux, je suis si contente qu’ils créent un beau lien, unique, j’espère qu’il perdurera.
    Ici quand l’un ou l’autre part chez les grands-parents, ca se passe très bien, je suis toujours un peu angoissée avant mais pendant qu’est-ce qu’on profite 😉 !!! C’est rare et n’avoir qu’un seul des deux permet de vivre des choses différentes de d’habitude, ça fait du bien !

    J'aime

  2. Ton récit me fait craquer !
    C’est déjà tellement dur de discuter avec un enfant au téléphone quand on est adulte, alors j’ai du mal à imaginer entre deux touts petits !
    Quand à ce lien fraternel, il me touche à chaque fois, j’adore voir un fratrie jouer, se faire des câlins, être complice. Je souhaite de tout mon coeur réussir à avoir au moins deux enfants pour leur offrir ça. J’adore cette citation : « Un frère est un ami donné par la Nature », elle dit parfaitement cette réalité que je vis encore avec mon frère et ma soeur 30 ans après.

    J'aime

    • Comme je le disais, la conversation téléphonique c’est très chou mais aussi très court (allo, coucou, au revoir !)
      Je te souhaite d’élever une jolie fratrie alors ! Même s’il y a des fois (régulièrement) où on se dit : mais pourquoi ?! La majorité du temps, on sait très bien pourquoi 😉

      J'aime

  3. C’est une jolie anecdote ❤ Et ça donne effectivement envie d'avoir deux enfants (sortis du ventre, j'entends ;)) !

    Nous la dernière semaine de Choupie chez ses grands-parents s'est très mal passée (pas forcément durant la semaine, mais elle a gardé la peur de l'abandon pendant de longues semaines/mois ensuite)… mais bon, ça a été précipité, pas dans un contexte très chouette, et elle avait seulement 2 ans… A 4 ans et bien encadrée, je pense que c'est très différent 🙂

    J'aime

    • Mais la dernière fois, c’est quand tu as été hospitalisée non ? Le contexte est quand même très différent !!! Nous n’avons jamais eu de souci quand nous avons confié Alphonse à ses grands-parents, même quand il était (beaucoup) plus petit. Mais à chaque fois, c’était prévu longtemps à l’avance et on lui en avait parlé bien en amont pour le préparer. Le plus dur, c’est pour moi, accepter que mes beaux-parents ne font pas tout comme je leur ai demandé de le faire 😉
      Et oui, tu verras, passé les premiers mois galères, 2 enfants c’est top 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Trop mimi! Nous avons tenté nous aussi la « séparation » de nos 2 minettes très complices, cet été les grands parents ne nous ont proposé de garder que la grande, alors que petite Bouclette n’avait alors que 18 mois – et même si ce n’était pas complètement des vacances pour nous, on a pu quand même bien en profiter! Quel calme! et cette question aussi tous les matins, « l’est où ma soeur? »! et quel bonheur les retrouvailles!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s