Et le sentir bouger

9199018355_5fa97db7cb_bJe fais jeune. (ok, je suis jeune) Si bien que j’ai déjà eu le droit à des réflexions de ce type « c’est votre premier, je suppose » ou « tu verras, un enfant ça change tout » euh oui oui… arrête de supposer, je sais déjà qu’un enfant c’est un tsunami, je suis enceinte de mon troisième. Yeux de poisson crevé « ah bon !!! Et ben dis donc… » Ressaisissement (presque) immédiat « ah donc, la grossesse tu gères, tu es habituée »

Et là, je me demande, peut-on vraiment s’habituer à être enceinte ? Déjà, pour une sombre histoire d’hormones, notre capacité à oublier est phénoménale. Tous les petits désagréments de la grossesse, comme les difficultés avec un tout petit bébé, ont tendance à être minimisés une fois que c’est passé. Et puis, peu de femmes enchaînent les grossesses les unes après les autres. Il y a beau n’y avoir « que » 2 ans entre mes grossesses, c’est toujours 2 années qui me laissent le temps d’oublier. C’est simple, nous sommes amnésiques. Et c’est pas plus mal, sinon, il y aurait beaucoup moins de cadets !!

Ensuite, c’est vrai, quand on est enceinte, on se souvient. Telle douleur ? Ah oui, c’est vrai, je l’avais aussi il y a 2 ans. Telle réaction ? Idem. Là où j’appelais ma sage-femme en catastrophe pour le premier, je prends du recul et attends de voir ce qu’il en est vraiment. Mais s’habituer ? Non. Comment peut-on s’habituer à se sentir diminuée ? A avoir ce gros ventre qui nous empêche de faire nos lacets (entre autre), à n’avoir pas davantage de souffle qu’une otarie asphyxiée, à devoir surveiller, contrôler tout ce qu’on mange et renoncer à la moitié de nos habitudes alimentaires ?

Certaines sont peut-être blasées de la grossesse, mais si c’est le cas je trouve ça triste. Tout comme je trouve ça triste ceux qui sont blasés par la vie. Parce que c’est bien de ça que l’on parle, non ? Peu importe le nombre d’enfant(s) que nous avons, une grossesse c’est une petite révolution. Et c’est un miracle. Du moins, c’est mon opinion. Comment concevoir autrement que deux petites cellules invisibles à l’œil nu, se rencontrent, se développent et forment un embryon ? Comment concevoir autrement qu’exactement 21 jours plus tard, un petit cœur se mette à battre ? Comment concevoir autrement que cette petite chose de quelques millimètres à peine se développe et devienne un fœtus ? Et que tout ça, se passe en nous ? Grâce à nous ?

Et un jour, tout d’un coup, on le sent bouger. Ça a beau être mon troisième, je n’en ai pas moins été émue la première fois. Émue et rassurée. Mon bébé est vivant (oui, je sais, techniquement c’est toujours un embryon !). Les coups sont discrets d’abord, puis de plus en plus fort à mesure que bébé grandit et prend de la place. Mais peut-on vraiment s’habituer à cette sensation ? Cette assurance qu’il y a la vie dans notre ventre ? Chaque coup me surprend. Chaque coup me rassure. Chaque coup me fait prendre davantage conscience de la naissance qui approche doucement mais sûrement. Chaque coup me lie davantage à mon bébé. Et je ne vois pas comment une femme pourrait être « habituée » à cette expérience. C’est mon troisième bébé certes, mais l’expérience reste unique et les sensations entières.

Alors non, c’est mon 3ème petit miracle, mais on ne s’habitue pas aux miracles. Il y a quelque chose dans mon ventre. Et bientôt ce quelque chose sera quelqu’un.

Publicités

17 réflexions sur “Et le sentir bouger

  1. Toi aussi tu fais/es jeune … même avec deux enfants, on me donne 5 ans de moins …
    Et oui, on oublie, c’est fou ce qu’on oublie … et tu me dit que c’est pareil pour le troisième … moi qui pensais que c’était pour ça que tant de gens s’arrêtaient à deux.
    En même temps, c’est ça aussi le miracle, oublier pour avoir envie de recommencer ce miracle qu’est la grossesse et la construction de la vie ^^

    J'aime

    • Je pense que si les gens s’arrêtent, ce n’est pas pour la grossesse mais pour ce qui en résulte. On a beau oublier les 9 mois, les tout débuts… on n’oublie pas son (ses) enfant(s) et quelque soit l’âge, c’est du boulot 🙂

      J'aime

  2. C’est vrai que la grossesse est un miracle. Quand je regarde ma fille parfois je me dis que c’est fou qu’on ait réussi à créer ce petit être si parfait (en toute objectivité bien sûr!). En tout cas je trouve ça beau d’être aussi émue pour son premier enfant que pour son troisième. En plus, on dit que chaque grossesse est différente, je ne sais pas si c’est le cas pour toi. En tout cas profite bien de ces instants magiques. Bonne continuation! 🙂

    J'aime

      • Oui je suis bien d’accord! Après, on est peut-être moins centrée sur soi quand on a déjà des enfants qui occupent nos journées. Les sensations et le vécu sont peut-être différents, même si l’émotion et l’amour sont bien sûr là. En tout cas je ne suis pas bien placée pour en parler puisque pour l’instant je n’ai vécu qu’une grossesse. 🙂

        J'aime

  3. Moi j’adore sentir mon bébé. Je l’ai deviné assez tôt mais ce n’était pas franc, cela s’est beaucoup accentué ces derniers temps avec des sensations nouvelles. Au final, je suis juste inquiète de ne pas le sentir à tout moment. Cela me rassurerait 😊

    J'aime

  4. Ton article est très émouvant, je ne suis pas maman mais je suis touchée par cette façon dont tu parles de ta grossesse et de ton bébé à venir. Bon courage pour la suite, et pour cet accouchement qui arrivera bientôt si j’ai bien compris 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s