Gustave

Me voilà donc à l’accueil des urgences gynécologiques et obstétriques.

– Bonjour, j’ai une fissure de la poche des eaux.

– Il y a combien de temps que vous avez fissuré ?

– Euh… 5 ou 10 minutes

– !? Mais vous n’avez pas attendu une heure en vérifiant régulièrement que du liquide continuait de couler et que c’était bien une fissure ?

– Ben non… C’est bien une fissure.

– Bon, attendez dans la salle d’attente. Mais je vous préviens, il y a un peu d’attente.

– Combien environ ?

– Une heure

Je vais m’asseoir dans la salle d’attente, pleine de monde, sur des chaises très inconfortables. J’attends 5 minutes puis je me dis zut. Quitte à attendre, autant être près de mon petit garçon. Je remonte dans sa chambre lui lire des histoires. Il est 19h30, c’est bientôt le dodo.

Je redescends 45 min plus tard et cette fois, j’attends là. Les contractions s’invitent à la partie. Pas encore douloureuses mais déjà bien désagréables. L’attente est longue. La sage-femme me dira qu’ils sont venus me chercher deux fois pendant mon absence. Oups ! Elle me dit également que, pas de chance, ce soir je suis loin d’être la seule à accoucher ! Ils n’ont pas de box libre. Ils n’ont qu’une pièce avec trois lits côte à côté séparés par des paravents… Bonjour l’intimité ! C’est parti pour 1h30 de monito. Je m’ennuie, il y a un peu de passage, j’entends la femme sur le lit d’à côté du mien qui s’agite. Et les contractions s’intensifient un peu. L’examen du col donnera une dilatation à 1,5. Pas beaucoup mais « le travail a commencé » Sans blague !

Donc à cet instant, je fuis en continu, mes contractions s’accélèrent et tout ce qu’on trouve à me dire c’est « retournez en salle d’attente, le temps qu’une salle se libère ». Vous êtes sérieux là ?! Hélas oui. Un point positif, j’ai de la diversion. (J’en profite pour saluer le calme de ceux qui travaillent aux urgences…) Une femme soi-disant en train d’accoucher arrive dans la salle d’attente… accompagnée de six personnes  !  Elle discute, rigole, sort téléphoner pendant ses « contractions ». Parmi ceux qui l’accompagnent, il y a une gamine en pyjama qui joue avec le fauteuil roulant, une femme plus âgée (future grand-mère ?) aussi en pyjama qui passe son temps à râler que ce n’est pas normal d’attendre aussi longtemps, un jeune les yeux rivés sur son téléphone… Bref une tribu bruyante  met un peu d’animation dans la salle d’attente. Par moment ça me fait sourire, à d’autres j’ai juste envie de renvoyer tous ceux qui n’ont à faire aux urgences chez eux.

Enfin, un box se libère puis une salle de travail ! Tout se précise. Et que j’ai mal !!! Je ne me souvenais pas d’avoir eu mal à ce point pour les deux premiers accouchements ? Est-ce parce que ces 10 derniers jours m’ont épuisé ? Parce que c’est le 3ème ? Ou juste que j’ai oublié… Aucune idée. Mais j’implore la péridurale. « C’est un peu tôt, vous y êtes presque mais il faut attendre encore un peu » Misère !!! Enfin, la péridurale est posée. Et je déclare tout de go : je ne veux rien sentir. Rien. Nada. Je ne veux que dormir (dit la future maman… AH AH) mais au moins, cette nuit là, je me repose un peu.

Et puis voilà, ça y est, l’heure de vérité a sonné. Je fais enfin savoir si numéro 3 est une fille ou un garçon ! J’ai hâte, je ne pense qu’à ça. Et vu le titre, tu le sais déjà, j’ai accueilli un petit garçon à 4h29. Ici, je l’appellerai Gustave (J’en profite pour t’avouer que non, Alphonse et Ernestine ne sont pas les vrais prénoms de mes enfants. Ce sont juste des prénoms que j’aime beaucoup mais pas mon mari !)

L’auxiliaire de puériculture me propose de parier sur le poids de mon bébé tout neuf. Hum. 3,7 kg ? Perdu ! Pour reprendre l’expression d’une célèbre tribulette, c’est un bébé gigot: 4,2 kg 53 cm ! Et heureusement, il est en pleine forme.

Publicités

19 réflexions sur “Gustave

  1. Félicitation et bienvenu à Gustave !!!!
    Arg, 4kg2 !!! C’est du méga beau gigot dit donc !!! Mon LutinCoquin faisait ce poids là à 6 semaines XD (et encore, il avait bien grossit le premier mois, ce ne fut plus le cas après)

    J'aime

  2. Super ton hôpital…
    4.2 kg et tu ne l’as pas senti passer ?!
    Je suis plutôt de l’avis de ton mari et je dois te dire que je suis agréablement surprise d’apprendre que ce sont des pseudos. Les goûts et les couleurs…
    Bienvenu au petit Gustave 🙂

    J'aime

  3. Eh bien, heureusement que la prise en charge bof bof a été compensée par l’efficacité de la péridurale et de ton accouchement ! Et bienvenue Gustave (que je connaissais sous son vrai nom, je me permets de lui souhaiter aussi la bienvenue sur la blogo ;)) !

    J'aime

  4. Félicitation pour ta sérénité 🙂 et bienvenue à ton petit gigot (très approprié en période pascale)!
    J’ai l’impression que tu savais ce que tu voulais et que tu as pu vivre ton accouchement comme souhaité.
    Je te rejoins sur les gens bruyants, lorsque on a été en néonat, mon fils avait quelques jours un voisin dont la famille était très bruyante (le bébé aussi d’ailleurs, c’est dingue ce qu’il hurlait), souvent trois alors que les visites étaient limitées à deux, souvent en visioconférence ou a regardé des vidéos sur le portable (avec le son)! pff!
    Quant aux pseudos, moi je pense que le blog est l’endroit idéal où utiliser les prénoms que le mari rejette (ah ces hommes!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s