Et ça continue

Je trouvais mon dernier billet assez sombre alors je voulais en écrire un plus léger. Un dans lequel je vous aurais raconté ma chance d’être entourée et soutenue. Par mon mari d’abord, qui ne travaille plus depuis mars et sans lequel je ne pourrai y arriver, par mes beaux-parents aussi, toujours prêts à garder Ernestine, par ma mère enfin qui descend dès que nous avons besoin d’elle, posant ses congés (presque) sans compter. Et tout le reste de la famille, nos amis qui nous soutiennent autant qu’ils peuvent. Je vous aurais raconté ma chance d’habiter dans une grande ville, à 30 min de l’hôpital où Alphonse se fait suivre et où la prise en charge est excellente. Je vous aurais raconté Gustave, qui du haut de ses 2 mois et demi est un bébé vraiment cool. Je vous aurai raconté les progrès d’Alphonse, comment il recommence à marcher et sa fierté d’y arriver seul.Je vous aurais raconté tout ça pour conclure que ça pourrait être pire.

Sauf que…

Sauf que lundi dernier Alphonse a fait sa 1ère IRM de contrôle. Ça devait être une simple formalité puisqu’il est en pleine chimio.

Sauf que les médecins y ont vu un truc louche. Un truc qui ne devrait pas y être. Une récidive ? Autre chose ?

Sauf que les médecins ne savent pas ce que c’est. Et il faut savoir.

Sauf que le seul moyen de savoir, c’est d’aller chercher ce truc. Ça veut dire une nouvelle opération de neurochirurgie. Avec autant de risques que celle de l’exerèse.

Sauf que le mois de mars a été le pire de ma vie et je ne pensais pas devoir le revivre.

Sauf que si mon petit garçon fait déjà une récidive, le pronostic s’assombrit, et son petit cerveau devra être irradié.

Sauf que je vis dans la peur et dans l’attente. Et même si nous n’y croyons pas, nous espérons que ce truc c’est autre chose.

Publicités

17 réflexions sur “Et ça continue

  1. Trouver les mots justes qui pourront t’apaiser est une quête illusoire alors je ne peux que te dire que je pense fort à vous et que toutes mes pensées positives vont vers vous. Je croise tout ce qu’il est possible de croiser pour que l’anomalie détectée soit bénigne et que tout se passe bien la semaine prochaine.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne peux rester plus longtemps une lectrice silencieuse et je veux t’apporter toutes mes pensées et mon soutien dans cette terrible et si injuste épreuve que vous vivez. J’espère de tout cœur que les nouvelles seront les meilleures possibles pour ton petit garçon.

    Aimé par 1 personne

  3. Quand les mauvaises surprises succèdent aux mauvaises nouvelles, j’ai envie de crier à la Vie « mais tu peux pas les laisser tranquilles un peu ?! »
    Heureusement, ton petit Alphonse qui a déjà tant surmonté est un concentré de vie à lui tout seul, et l’arrivée de Gustave, et les progrès d’Ernestine, et votre courage à tous les deux, tout cela fait beaucoup de vie dans votre famille pour affronter la Vie qui se fout parfois de nous.
    Encore une fois, je vais faire des souhaits pour Alphonse, et pour vous, en croisant les doigts les bras les orteils pour que cette tache ne soit rien de mauvais, et que la suite du parcours garde le cap vers le haut. Plein de courage

    Aimé par 1 personne

  4. Je viens de passer 10min devant mon clavier sans savoir quels mots écrire… Je pense souvent à toi, à ton petit Alphonse et à votre famille, en espérant que les nuages noirs s’éloignent. J’espère que l’attente ne sera pas trop longue pour que, à nouveau, vous soyez fixés. Et surtout j’espère de tout mon cœur que ce sera bénin.
    Courage à vous tous, mes pensées seront pour vous cette semaine !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s