La dernière chimio – 1ère semaine

DSC_1016Cette fois, je fais un article un peu différent des précédents. Je l’ai rédigé au fur et à mesure de cette dernière chimio. Pour essayer de retranscrire les états de doute et d’angoisse par lesquels nous passons.

Lundi – J1

Alphonse a passé un super week-end à la maison. Nous avons revu son sourire, il a remangé un peu. Ce dernier point me préoccupe beaucoup. Il a perdu 2,5kg sur les 20 qu’il faisait en février. Quand il comprend que nous allons à l’hôpital, son humeur s’assombrit d’un coup. Plus de sourires, très peu de mots. Sa chambre nous attend. Il ne veut pas y rentrer. Que c’est dur ! J’ai l’impression d’enfermer mon petit garçon. Les infirmières arrivent rapidement pour le piquer et lui brancher la perfusion. Ensuite, elles veulent lui poser tout de suite la sonde naso-gastrique pour démarrer immédiatement une alimentation la nuit. « Le petit tuyau » comme Alphonse l’appelle, il le connaît et n’en veut pas. Il hurle, se débat, vomit. Cinq fois. Les infirmières n’insistent pas davantage… pour aujourd’hui. Alphonse est en larme, il ne veut plus rien faire. J’ai beaucoup de peine et beaucoup de mal à le calmer. Les résultats de la prise de sang nous parviennent : ils sont bons. La chimio commence demain comme prévu.

Mardi – Mercredi J2-J3

Les infirmières arrivent enfin à poser la sonde naso-gastrique, non sans mal. Mon petit Alphonse se débat, hurle qu’il n’en veut pas. On lui explique encore et encore que c’est pour lui qu’on la pose, pas pour l’embêter. Et pendant ce temps les produits de la chimio se déversent dans ses veines. Dans la nuit de mardi à mercredi, le thermomètre monte à 39°C. Alphonse vomit. Le matin, il n’est pas bien du tout. Les médecins décident de poursuivre les injections de chimio. La fièvre ne réapparaît pas dans la journée. Mon petit garçon reprend du poil de la bête. Ça y est ! Plus de chimio ! Fini ! Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre l’aplasie et espérer qu’il en sorte le plus vite possible… Nous savons bien que le plus dur de cette cure est devant nous.

Vendredi – J5

Hier, Alphonse a eu une injection d’immunoglobuline. Un produit dérivé du sang. Un concentré d’anticorps. Pour l’aider à combattre un petit virus qui sévit depuis plusieurs semaines (picornavirus, juste un rhume) et en prévision de l’aplasie qui devrait débuter ce week-end. Les donneurs sont merveilleux ; sans eux, je ne sais pas dans quel état serait mon petit garçon maintenant. Le vendredi c’est le jour de l’autogreffe. On lui réinjecte des cellules souches qu’on lui a prélevées en avril et congelées en attendant le moment. C’est grâce à elles que l’aplasie ne va durer qu’une  dizaine de jours, ce qui est déjà beaucoup ! Pendant l’autogreffe, Alphonse a le droit à une surveillance rapprochée : : prise de la tension et température toutes les 15 minutes, électrodes pour surveiller le pouls. Alphonse déteste ça, ces trucs en métal cylindriques l’effraient. Heureusement, ça ne dure pas longtemps. Après une heure, tout est enlevé. Demain, il aura le droit à une transfusion d’hémoglobine. Comme tous les samedis qui suivent la chimio… La première transfusion m’avait inquiétée, là je considère ça comme une routine. Et je me dis que ce n’est pas normal. Vivement la fin.

Mais avant la fin, il reste la partie la plus stressante de la cure : la période d’aplasie. Quand mon petit garçon n’a plus un seul globule blanc pour le défendre et que chaque microbe représente un risque pour lui. C’est pour demain ou après-demain.

Publicités

11 réflexions sur “La dernière chimio – 1ère semaine

  1. C’est sans doute les hormones mais ça me fend le coeur d’imaginer devoir forcer son petit gars à se faire entuber 😦 Je vous souhaite que tout cela soit vite qu’un mauvais souvenir…
    Dernière ligne droite, je croise les doigts pour vous ❤

    J'aime

    • Je ne pense pas que ce soit les hormones, il suffit de connaître pour avoir le coeur serré. D’autant plus qu’il vomit la sonde régulièrement et qu’il faut la remettre tout aussi régulièrement. Mais c’est bientôt fini ! Et toi ? Comment vas-tu ? J’espère que ta grossesse se passe bien

      J'aime

      • Je vais très bien merci. Je suis en vacances pour le moment du coup je profite d’un peu de tranquillité et de la fin des soldes. Je vous envoie toutes les bonnes ondes pour cette dernière aplasie.

        Aimé par 1 personne

  2. Vous êtes tellement courageux ton fils, ta famille et toi…. bien que je me doute que vous n’ayiez pas d’autre choix.
    Plein de bonnes pensées à vous et à ton petit Alphonse qui se bat si fort.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s