Le légume des paresseux : le potimarron

sans-titre

Si tu connais déjà le potimarron, je ne pense pas t’apprendre grand chose. Mais si tu ne connais, il est grand temps de le découvrir : la saison bat son plein. Il a trois avantages considérables :

  • C’est très très bon ! Pas besoin d’une sauce pour accompagner, d’un assaisonnent précis… Le potimarron se suffit à lui même. C’est une courge qui a un petit goût de châtaigne. Au contraire, il faut rester simple sinon, on risque de perdre ce petit goût si particulier.
  • C’est un légume qui ne s’épluche surtout pas ! Ce petit goût en question est dans la peau. Si tu l’épluches, tu le perds.
  • C’est un légume qui conserve très bien. Tu ne sais pas trop ce que tu vas faire ? Tu hésites ? Hop, un (ou deux ou…) potimarron(s). De toute façon, ils se conservent à température ambiante plusieurs semaines. Du coup, j’en ai toujours d’avance « au cas où » avec sa grande copine la butternut (qui s’épluche cette vilaine !)

Alors oui, je te vois venir : mais comment on le mange ?!

En soupe (5 min de préparation, 15 min de cuisson)

Très facile : on lave le potimarron, on le coupe et l’épépine et zou, dans la cocotte. Une fois cuit, on enlève éventuellement l’excédent d’eau et on mixe.

Personnellement, je ne rajoute rien d’autre lors de la cuisson. Je fais de la soupe pour 3 jours, et je rajoute les épices et le sel au dernier moment pour varier un peu (muscade, curry ou cumin) suivant mon humeur. Tu peux également cuire avec un peu de lait voire même du lait de coco. ça modifie un peu le goût sans le dénaturer. Bref, j’adore faire ça le soir quand je n’ai pas beaucoup de temps (ce qui arrive régulièrement !)

Au four (20 min de préparation, 1h de cuisson)

C’est plutôt le week-end que je fais ça, mais tu vas voir, c’est très simple aussi. Le potimarron se marie très bien avec champignons et oignons. Tu les fais revenir avant à la poêle avec un peu de crème et tu remplaces les graines du potimarron par cette préparation. Et hop ! On enfourne. Mon mari aime beaucoup rajouter du jambon ou des lardons. Je suis sûre que plein de variantes sont possibles mais nous ne nous sommes pas encore lassés de celle là !

En gâteau

Si tu as le courage de râper ton potimarron, il va très bien en gâteau également. Chocolat potimarron est une association que j’apprécie. Et en plus, tu as (presque) bonne conscience en le mangeant ! Et les recettes sont légion sur internet.

Et même si je n’ai pas testé, je suis sûre qu’en tarte, en purée, en tajine… c’est délicieux !

Alors dis moi, tu le manges comment ton potimarron ?!